Edito

24 mars 2012

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : , , , ,
Onitiana Realy

Onitiana Realy

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net.
L’edito de cette semaine ne peut passer à coté de cet événement. En effet lorsque le président d’un pays veut parler au citoyen via la télévision, l’emission se passe généralement dans les palais de la présidence. Mais lorsque ce dernier est en campagne pour les élections il se déplace directement dans les studios de la chaine.

C’est une première pour l’invité du Zoma. Depuis sa création, c’est la première fois que l’émission reçoit un président en exercice. Durant cet interview-débat sans concession, la journaliste Onitiana est restée fidèle à elle même. Questions franches et directes avec les commentaires sans détour et quelque piques lancés avec subtilité.
Quand à Andry Rajoelina, il a voulu montrer l’image d’un homme posé et ouvert. Andry Rajoelina a tout de même mis ses conditions pour éviter les questions trop insistantes sur certain sujet, mais l’interview est plutôt réussi malgré le discour trop lisse et les réponses trop préparées de Mr Rajoelina.

En résumé on sait à présent que le président de la transition est très bien au courant de ce qui se passe dans le pays et ce que subit le peuple. Alors pourquoi aucune action n’est prise par ce responsable comme il se définit ? Il est satisfait de son bilan, insiste sur ce qui est positif, mais élude les sujets les plus importants pour le peuple : son quotidien.

Nous avons eu l’impression de voir un candidat en campagne qui défend son bilan. Nous n’avons pas vu un président venu rassurer les citoyens sur la situation du pays et qui apporte des solutions à nos problèmes. Non il était là pour convaincre que c’est un candidat idéal pour le poste de président de la république. Et pour chaque question posée sur l’actualité qu’elle soit politique, social, économique nous avons comme unique réponse : le bilan. Bref le comportement typique du candidat-président.

Donc cher malagasy ne vous attendez pas à la résolution de vos problèmes ou l’amélioration de votre situation dans les prochains jours ou mois. La vie sera encore plus difficile jusqu’à ce que les TGV obtiennent la popularité nécessaire pour gagner les élections. Et ça n’ira pas à Très Grande Vitesse !

L’intégralité de l’émission pour vous faire votre propre idée.







 
 

 
drapeau malagasy

Edito : Gouverner un pays une tache pas si facile

Les générations et les années se succèdent, les présidents et les gouvernements aussi. Certains arrivent au pouvoir par la voie des urnes de manière plus ou moins transparente, et d’autres s’octroient le pouvo...
by Madahoax
0

 
 
29MARS

Edito : Le 29 Mars 1947 dites-vous ?

Ces derniers temps, quand on tape le mot Madagascar sur un moteur de recherche, on ne manque pas de tomber sur les articles de presse concernant un couple de français tués à Madagascar, avec les circonstances relatées et le...
by R Jocelyn
1

 

 
Onitiana Realy

Edito : Andry Rajoelina en campagne ?

Andry Rajoelina était le dernier invité du zoma, l’émission de Onitiana Realy sur TVplus avant la trêve pascale. Le talkshow le plus suivi par les malagasy que ça soit en direct ou sur le net. L’edito de cette ...
by Madahoax
2

 
 
Après le passage du cyclone Giovanna

Edito : L'homme et sa communauté

Il est souvent admis que l’individu ne peut s’épanouir sans sa communauté, et inversement. Cette dualité entre l’individualisme et le communautarisme est souvent mis en exergue et généralement elle est la...
by Madahoax
0

 




2 Comments


  1. Ratolojanahary

    Prestation décevante de la journaliste,avantage pour l’invité du Zoma,insatisfaction pour moi car il fallait aller au fond des choses par des questions pertinentes et non régler ses comptes aux transitoires (échec d’ailleurs, de là votre titre « campagne? »)


  2. tout dire, je crois meame que le combat e9cologique est de9passe9 Sans rontmeer jusqu’e0 Rene9 Dumont, disons que, depuis une trentaine d’anne9es, des chercheurs proposent des alternatives e9nerge9tiques nous permettant de poursuivre le cheminement industriel et consume9riste e0 moindre frais, moindre dommage Les de9cisions n’ont pas e9te9 prises, nous sommes de9sormais au pied du mur. Il s’agit maintenant de reconside9rer les fondements / fondamentaux de l’existence et, tu as raison bien sfbr, on entre de plein pied dans la philosophie. Je ne sais plus si c’est toi ou moi (les deux?) qui en parlait re9cemment, la question tient de9sormais dans une socie9te9 de l’eatre plutf4t que de l’avoir Aucune e9cologie ne reme9diera e0 quoi que ce soit dans un tel contexte de fuite en avant productiviste/consume9riste. Le danger du manque de courage, tant des gouvernant que des pe9dagogues que des me9dias de masse, renone7ant e0 enseigner l’e9tat actuel, re9el et re9ellement critique, de la plane8te, c’est que le re9veil va eatre si brutal qu’il sera autoritaire, arme9 pour la protection des castes, et plongera l’humanite9 dans un chaos irre9versible. J’ai 50 ans, les derniers temps seront tendus mais e7a devrait passer Mes fils, beaucoup moins, quant e0 leurs enfants C’est e0 dire qu’il n’est plus temps de se dire que c’est complique9 ou difficile, plus temps de se demander si c’est faisable, c’est juste un me9chant red flag avant le crash!Proposer des solutions? Okay Elles sont pe9dagogiques et de9ontolgiques, doivent reposer sur le le9gislatif.Tous les me9dias doivent informer, sous forme de pub et d’article, de la re9alite9 des conse9quences de ce e0 quoi elles pre9disposent. Au meame titre que sur les paquets de clopes ou encore l’interdiction de pub pour l’alcool, sous une pub de jean’s Est-ce que tu as use9 le tien? Plutf4t que d’en acheter un de9je0 use9 Et les conse9quences de ce geste. L’ide9e n’est pas de culpabiliser les consommateurs mais de les informer sur les conse9quences de leurs actes Pourquoi acceptons-nous de le faire quand les ballons d’une coupe du monde de foot sont cousus par des enfants esclaves et pas quand c’est toute l’humanite9 qui est en jeu?Un seul (gros) proble8me: tant que l’e9conomie est reine, tant que l’on ne peut pas repenser la vie sans son aval, rien n’est possible L’inversion des valeurs che8re e0 Fredo est plus que jamais ne9cessaire!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *