Actualité

19 décembre 2011

4ème Edition du FESTIVAL MITSAKA à Foulpointe

More articles by »
Written by: Madahoax
Étiquettes : ,

Consacré à la construction de l’identité et de la citoyenneté, le festival Mitsaka de Foulpointe a été grandiose. Véritable moment de partage, de réflexion et de confrontation artistique, le festival a rassemblé plus d’une centaine d’artistes, de musiciens et de danseurs. Organisateur de l’évènement, Zoé Johnson Randrianjaka a inauguré le festival au Fort de Foulpointe en présence du ministre de la culture et du patrimoine. Les festivités ont commencé par un grand carnaval auquel les villageois de Foulpointe, les collégiens et tous les artistes ont pris part. La région Rhône Alpes, l’ambassade de Suisse à Madagascar, Artmada, la Région Atsinanana et le ministère de la culture ont été les partenaires techniques et financiers de ce festival de danse contemporaine.

La troupe de danse française Le Grand Jeté (Lyon) et le chorégraphe de Montpellier Yann Lheureux figuraient au rang des invités, aux côtés des compagnies traditionnelles et jeunes danseurs de hip hop malgaches. Hja Saranouffi et Junior Zafialison ont ému les spectateurs par leurs chorégraphies et performances de très haut niveau. Outre le carnaval, plus de 5000 spectateurs ont pu assister à des spectacles de danse urbaine, traditionnelle et contemporaine, des ateliers d’échanges avec les danseurs, des conférences débats, des concours et des plateformes d’expérimentation chorégraphiques en solo ou en duo.

Le festival a fini sur un concours inter-établissements de danse tropicale qui s’est tenu sur scène, entre divers spectacles menés par les troupes Dimy Raitra, Tambatra Kurane, Jam, Urban Evolution, Capoeira de Madagascar. Véritable fête de la danse, la quatrième édition de Mitsaka a mis en ébullition les villes de Foulpointe et Tamatave. L’Alliance Française de Tamatave a tenu dans sa salle de danse des sessions de formation pour préparer les danseurs. Le ministre de la culture, Elia Ravelomanantsoa, n’a pas hésité à louer le haut niveau technique des artistes ainsi que le programme étoffé du festival. La cinquième édition promet d’être grandiose.

 






 
 

 

Le Hiragasy revient au goût du jour

Le Hiragasy a vu le jour au 18ème siècle du temps de Andrianampoinimerina qui utilisa pour la première fois des musiciens pour mobiliser et attirer la foule lors de ses kabary officiels. Pendant la période coloniale, l’ad...
by Madahoax
0

 
 

C’est parti pour la chasse au zébu d’or !

Le festival des Rencontres nationales du Film Court fut créé par Laza, un réalisateur malgache en quête de professionnalisme et de découverte. Le concours est devenu une vitrine internationale du cinéma malagasy, dans leq...
by Madahoax
0

 

 

Insécurité dans l’Ihorombe : facteur de blocage pour les producteurs

Ihorombe est l’une des 22 régions de la Grande île à subir la persécution des « dahalo ». L’insécurité reste le principal élément de blocage de la production agricole dans l’Ihorombe, alors que cette localité...
by Madahoax
0

 
 

Madagascar : Les Sakalava du Boina se préparent pour le « Fanompoam-be »

Malgré les influences étrangères, celles-ci  n’ont pas tout à fait réussi à acculturer certains traditionnels du pays. Comme chaque année, les Sakalava se réunissent dans le doany (sanctuaire sacré) de Miarinarivo M...
by Madahoax
0

 

 

Et c’est reparti pour une 19e Edition du festival Donia.

La ville de Nosy Be accueille depuis  dix-neuf ans, le grand festival dédié à la culture et à la musique. Le DONIA, nom attribué au festival, est un langage Sakalava qui signifie la vie, la belle vie. Il est le fruit de l...
by Madahoax
0

 



0 Comments


Be the first to comment!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *